1

Armement : nouvelle claque de la France en Egypte

Par Michel Cabirol  |  04/02/2020 – La Tribune

Citation : “Lors de sa conférence de presse du 28 janvier 2019, Emmanuel Macron, sous la pression des ONG, s’était autorisé, sans concertation avec son homologue, à faire la leçon de morale sur la société civile et les droits de l’homme au président égyptien le maréchal Abdel Fattah Sissi. “On ne donne pas la leçon au Pharaon chez lui sans le prévenir”, nous avait expliqué un industriel à l’époque. Une erreur fatale dans les relations entre la France et l’Egypte, qui fait payer à Paris cet affront.” //MC

Fincantieri est très proche de vendre deux frégates multimissions (FREMM) à la marine égyptienne. Deux frégates prélevées sur le programme de la Marina militare (9e et 10e) : Spartaco Schergat et Emilio Bianchi.

Depuis la visite d’Emmanuel Macron en Egypte en janvier 2019, les mauvaises nouvelles pour l’industrie d’armement française se multiplient. Après ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui a vendu l’année dernière six frégates Meko A200, c’est au tour du partenaire stratégique de Naval Group, l’italien Fincantieri d’être très proche de vendre deux frégates multimissions (FREMM) à la marine égyptienne. Ces deux frégates seront prélevées sur le programme de la Marina militare (9e et 10e) : Spartaco Schergat et Emilio Bianchi.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/armement-nouvelle-claque-de-la-france-en-egypte-838726.html

Un commentaire

  1. Manie récurrente des présidents français: faire la leçon dans les pays étrangers. Ils feraient mieux de se taire, sans compter qu’en France la situation n’est pas reluisante.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.