1

Ces Français qui découvrent pendant le confinement qu’ils ont moins d’amis qu’ils le croyaient

Avec Michel Fize – Le 24 avril 2020 – Atlantico

Atlantico.fr : Comment et pourquoi les Français se rendent-ils compte qu’ils ont moins d’amis qu’ils ne l’imaginaient ?

Michel Fize : C’est dans l’épreuve, dans l’adversité que l’on reconnaît ses amis. Cet adage prend aujourd’hui tout son sens avec l’épidémie de coronavirus. On le sait, l’adversité ruine souvent – c’est même une tradition comportementale enracinée – nombre de relations que l’on croyait « amicales ». La situation se complique à présent avec la « distanciation sociale » imposée, qui est à la fois une distanciation familiale, amicale, professionnelle. Impossible de voir ses amis, alors a fortiori de s’en faire de nouveaux ! Car la menace épidémique est sérieuse, tant il est vrai que le virus frappe aveuglément, massivement cependant. 

https://www.atlantico.fr/decryptage/3589063/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.