2

La France des bars clandestins osera-t-elle s’exprimer après le 11 mai ?

By Éric Verhaeghe – Le 03 mai 2020 – Le Courrier des Stratèges

Finalement, et bien que ne fréquentant pas/plus les bars qu’ils soient officiels ou clandestins, j’aime bien ce concept de bars clandés. //RO

Hier, un important responsable patronal m’a appelé depuis l’un des bars clandestins qui ont secrètement fleuri en France depuis le 13 mars, quelque part dans la campagne française. Il m’a passé Dany, le taulier qui servait le pastis derrière les volets fermés de son estaminet. Sa voix m’a réchauffé le coeur, avec son bon gros accent de chez nous, de ces terres giboyeuses où l’éloquence est toujours silencieuse, et où la fraternité se donne le coeur sur la main, même si j’ai trouvé un peu dommage qu’une maison du nord de la Loire serve un apéritif du sud (on remarquera que les bars du Nord servent volontiers du pastis, alors que les bars du Sud servent moins volontiers du Rinquinquin ou du genièvre). Le coeur de la France, celle des tapes dans le dos et de la palabre au café à l’heure de la messe, a donc continué à battre pendant le grand enfermement auquel nous avons été collectivement condamné.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.