1

«La majorité instrumentalise l’affaire Griveaux pour justifier son contrôle d’Internet»

Par Jean-Baptiste Noé – Le 19 février 2020 – Le Figaro

“Loin d’être libéral, Emmanuel Macron se montre tel qu’il est : un étatiste décidé à contrôler toutes les facettes de la vie de ses concitoyens”. //JBN

FIGAROVOX/TRIBUNE – Selon Jean-Baptiste Noé, le gouvernement prend prétexte de la polémique pour s’attaquer aux libertés sur Internet. Pourtant ni l’anonymat sur les réseaux sociaux, ni les dispositifs contre la «haine en ligne» n’ont de rapport avec l’affaire Griveaux, argumente-t-il.

Certains voyaient Emmanuel Macron en Louis-Philippe, libéral et réformateur ; il s’apparente de plus en plus à Charles X et à son ordonnance de 1830 suspendant la liberté de la presse. Depuis le début de son quinquennat, il semble tenu par l’obsession de limiter la liberté d’expression permise par les réseaux sociaux. Certes, ceux-ci peuvent véhiculer le pire comme le meilleur ; des messages de haine brutale comme des alertes lancées par des vigilants. Mais leurs travers ne justifient pas leur suspension et leur contrôle. C’est toujours sous le prétexte de défendre le bien et le juste que l’on cherche à contrôler et encadrer la liberté d’expression: la lutte contre la haine, le respect de la vie privée, la protection contre le terrorisme.

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/la-majorite-instrumentalise-l-affaire-griveaux-pour-justifier-son-controle-d-internet-20200219

Un commentaire

  1. Pauvres de nous, en permanence insultés, traqués, soupçonnés, muselés. Qui viendra nous libérer de cette caste gouvernementale?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.