0

Pénurie de masques : les raisons d’un “scandale d’État”

Par Benoît Collombat Cellule investigation de Radio France Publié le 23 mars 2020

“Il faudra une commission d’enquête parlementaire pour que des têtes tombent. Certains auront des comptes à rendre. Tout ça va laisser des traces.” 

C’est une crise dans la crise sanitaire : en dix ans, la France a réduit considérablement son stock de masques de protection. Pour quelles raisons ? Enquête. 

“Nous avons des dizaines de millions de masques en stock en cas d’épidémie, ce sont des choses qui sont d’ores et déjà programmées. Si un jour nous devions proposer à telle ou telle population ou personnes à risque de porter des masques, les autorités sanitaires distribueraient ces masques aux personnes qui en auront besoin.” 

26 janvier 2020. Face aux micros et aux caméras, Agnès Buzyn, qui est encore ministre des solidarités et de la santé, se veut rassurante : selon elle, il n’y aura pas de pénurie de masques en cas d’épidémie du virus Covid-19 sur le sol français.  

Pourtant, à peine plus d’un mois plus tard, le 4 mars 2020, le président de la République, Emmanuel Macron annonce que l’État réquisitionne “tous les stocks et la production de masques de protection” pour les distribuer aux soignants et aux personnes atteintes du coronavirus. Le 13 mars 2020, le Premier ministre Edouard Philippe prend un décret de réquisition des stocks et de la production de masques jusqu’au 31 mai 2020. 

Le 17 mars 2020, sur France Inter, le ministre de la santé, Olivier Véran, estime qu’il reste “110 millions de masques” dans les stocks de l’État, alors qu’il y en avait plus d’un milliard, dix ans plus tôt. “Nous avons assez de masques aujourd’hui pour permettre aux soignants d’être armés face à la maladie et de soigner les malades”, affirme alors Olivier Véran. “Mais en fonction de la durée de l’épidémie, nous ne savons pas si nous en aurons suffisamment à terme.” 

https://www.franceinter.fr/societe/penurie-de-masques-les-raisons-d-un-scandale-d-etat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.