1

Vers un séisme politique mais lequel?

Publié le 30 mars 2020 – Maxime Tandonnet

Dans une situation de chaos total et de profonde angoisse collective, le réflexe légitimiste, de resserrement des liens autour du « chef » est naturel. Il avait aussi joué pour M. Hollande, gagnant 20 points après les attentats de Charlie Hebdo et du magasin casher de la porte de Vincennes. Ces sondages en temps d’ébranlement général, ont un caractère douteux. Ils donnent l’image de responsables politiques qui pensent à leur cote de popularité et à leur réélection tandis que le pays souffre et s’inquiète. De fait, ils n’ont pas grand  sens. D’ailleurs, +11%, dans un tel contexte, une cote qui n’atteint même pas les 50%, ne devrait pas susciter tant de jubilation des experts.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.